Skip to content

« Quand tout renaît à l’espérance et que l’hiver fuit loin de nous »

Petite chanson en cette belle journée internationale, commençant à ressembler au printemps. De Frédéric Bérat (1801-1855). Chanson qui a un jour traversé la mer et abouti sur les rives du Saint-Laurent.

 

Source : Les chansons favorites de nos Canadiens, sans date, publication de Gordon V. Thompson Limitée, Toronto.

Ce Gordon V. Thompson fut éditeur de chants patriotiques et compositeur de musiques. Il mit en musique des textes de Robert Choquette et Maurice Morisset.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Sue Mills #

    Ma mere a appris ce chanson a l’ecole ici en Angleterre il y a presque 100 ans pour ameliorer son francais mais puisqu’elle a prononce les mots phonetiquement c’est la premiere fois que je vois les paroles exactes!

    9 novembre 2017
  2. Jean Provencher #

    Formidable, chère Madame Mills, formidable ce que vous nous confié là. Merci beaucoup, c’est émouvant, d’autant plus que c’est une fort belle chanson. Merci encore.

    9 novembre 2017

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS