Skip to content

Est-ce la petite Aurore ?

Sachant le livre, puis le film sur la petite Aurore Gagnon morte de mauvais traitements à l’âge de 11 ans, faut-il se demander si ce n’était pas une façon coutumière de faire à un enfant désobéissant ? Voici ce que raconte L’Étoile du Nord du 31 décembre 1888, une nouvelle en provenance de Joliette.

Marâtre. — L’épouse de Napoléon LeBlanc de Joliette a fait endurer à son enfant, ces jours derniers, des souffrances atroces, en lui tenant la main au-dessus du feu, pour cause de désobéissance; l’enfant a la main tout brûlée. L’affaire va être réglée devant les tribunaux. Certes, elle l’a bien méritée.

L’illustration du film de Jean-Yves Bigras sur La petite Aurore, l’enfant martyre, apparaît sur ce site de Télé-Québec.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS